ANDRE BENEZECH

André Bénézech, chercheur indépendant, s’intéresse depuis plus de 40 ans aux médecines naturelles. C'est ainsi qu'il a voyagé aux quatre coins du monde à la rencontre de guérisseurs, de chamanes, de leaders spirituels et de maîtres d'arts martiaux.
Au cours de ces voyages il a participé à de nombreux rituels qui l'ont amené à explorer les ressources insoupçonnées de l'être humain à travers les états modifiés de conscience obtenus par des pratiques ascétiques ou de dépassement de soi, ou par l’absorption d'enthéogènes.
Il s'est aussi intéressé au sens profond des rites de passage qui rythment la vie des peuples vivant en symbiose avec leur environnement, de la naissance à la mort.
Actuellement, il travaille à la rédaction d'une synthèse de ces expériences pour mettre en évidence l'universalité de toutes ces pratiques, reléguées dans le champs de l’anthropologie et de l'ethnologie, et pourtant porteuses de sens et de sagesse profonde.

Les techniques d'exploration des différents niveaux de conscience ont souvent permis à l'humanité de vaincre l'adversité et de se dépasser.
La révolution numérique en est l'illustration contemporaine, car il n'est plus un secret qu'elle ait été fortement inspirée par l'usage des psychédéliques.
De même depuis une vingtaine d'années des études impliquant ces substances ont permis de faire des découvertes importantes sur le plan thérapeutique, en particulier dans le champ de la souffrance morale.
Le temps semble venu de faire émerger une véritable science psychédélique ou d'expansion de la conscience afin de sortir de la clandestinité et d'éviter que ne prospère le « shaman business » dont le seul but est la manipulation mentale et l'appât du gain.

Il s'est aussi fortement impliqué dans les programmes de réduction des risques liés à l'usage de drogues pendant douze ans et plaide pour sortir les drogues de la clandestinité imposée par la prohibition.
1992, mise en place du premier échange de seringues avec l'association Aides Côte d'Azur à Nice.
1993, Cofondateur de réseau « Option vie », réseau de médecins généralistes prenant en charge par la substitution les usagers dépendants .
1994-1995, coordinateur de bus échange de seringues de Médecins du Monde sur Nice, Cannes, Antibes
1995-1996, Président du Tipi, réseau d'entraide et d'échange de savoir pour personnes séropositives.
Mise en place des stands de testing dans les raves et les Teknivals.
1997-2004, cofondateur et animateur de la mission rave de MDM. Création de chill-out, stand de testing et antenne de premiers secours, analyse en laboratoire de 5000 échantillons d'ecstasy.
Au cours de toutes ces années, il a aussi accompagné des gens en fin de vie et c'est sans doute là que ses expériences lui ont été le plus utile.

Publications :
L'ecstasy et ses sosies, la Presse Médicale, 1999
Rapport recherche-action de Médecins du Monde 1999
Les usages thérapeutiques des hallucinogènes, revue documentaire Toxibase, parties 1 et 2, 1999.